Étape 5
Espalion Saint-Julien-Chapteuil
19 août 2019

Type Accidenté
Distance 159 km
Dénivelé +3 139 m
Départ

Espalion (Aveyron)

 12:00 CET
 Rue Saint Joseph (Google Maps)
Arrivée

Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire)

 16:00 CET (estim.)
 Rue Chaussade (Google Maps)
Descriptif
L’étape 5 s'annoncera encore "piègeuse" et les coureurs termineront avec un dénivelé positif de plus de 3000 m ! Très rapidement après le départ, la route s’élève pour rallier le plateau de l’Aubrac. Avec un dénivelé positif de plus de 3000m, cette étape très accidentée présente tous les atouts pour coureurs puncheurs et audacieux... à condition d’avoir passé la première difficulté ! Partie de l’Aveyron, l’étape passera par la Lozère pour rejoindre la Haute Loire.
Points d'intérêt sportif
  • KM 11
    GPM 2 - Côte de Condom d'Aubrac
  • KM 24
    KM 24 - Aubrac
  • KM 54.2
    Sprint - Aumont-Aubrac
  • KM 77.8
    GPM 4 - Col de la Baraque des Bouviers
  • KM 118.5
    GPM 3 - Côte de Landos
  • KM 131.2
    GPM 3 - Côte de Saint Martin de Fugère
Visuels
Fichier GPX
Liste des partants
n/d
Horaires de passage
Résultats complets
Classement de l'étape
Coureur Temps
Ben HEALY (CMC) 04h03'26"
Morten HULGAARD (DEN) 04h03'28"
Matteo JORGENSON (USA) 04h03'31"
4 Thomas PIDCOCK (GBR) 04h04'57"
5 Stefano OLDANI (ITA) 04h04'57"
Classement général
Coureur Temps
Simon GUGLIELMI (FRA) 15h42'00"
2 Giovanni ALEOTTI (ITA) 15h42'01"
3 Tobias FOSS (NOR) 15h42'41"
4 Torjus SLEEN (NOR) 15h42'42"
5 Damian LÜSCHER (SUI) 15h42'42"
Maillots distinctifs & Prix
 Vert Thomas PIDCOCK (GBR)
 Blanc à pois Giovanni ALEOTTI (ITA)
 Combativité Ben HEALY (CMC)
 KM 24 Jacques LEBRETON (ARA)
Classement par équipes
Equipe Temps
1 ITALIE 45h49'16"
2 ALLEMAGNE 45h50'51"
3 FRANCE 45h50'57"
4 GRANDE-BRETAGNE 45h51'54"
5 BELGIQUE 45h52'00"
Abandons du jour
Marco FRIEDRICH (AUT): Non-partant, Pier-André COTE (CAN): Non-partant, Søren WAERENSKJOLD (NOR), Liam MAGENNIS (AUS).
Image du jour
Ben HEALY (CMC) s'impose avec 2 secondes d'avance sur ses compagnons d'échappée. Photo © Tour de l'Avenir / E. Haumesser
Résumé

Saint-Julien-Chapteuil (HAUTE-LOIRE) – C’était une rude journée, fraîche et humide, et par moment noyée dans la brume à l’altitude de croisière souvent située autour des 1.200 mètres sur le plateau de l’Aubrac et les hauteurs sauvages de la Margeride, en plein Massif central. Pour autant, cette difficile 5e étape, Espalion (Aveyron) – Saint-Julien–Chapteuil (Haute-Loire) qui ne présentait pas en soi de difficulté majeure mais assez « casse-pattes » pour offrir quelque 3100 mètres de dénivelé positif, n’a pas bouleversé le classement général.

L’échappée du jour, forte de trois coureurs pour finir, était gardée sous contrôle de l’équipe de France, et Simon Guglielmi a ainsi conservé son Maillot jaune conquis la veille, puisque la course est très ouverte et que trois échappées sur quatre ont été menées à bien depuis le départ de Marmande jeudi dernier.
Cette fois, c’est l’Américain Mattéo Jorgenson, qui accusait seulement 2’47″ de retard au classement général, qui flirta virtuellement avec le Maillot jaune au sein de l’échappée, mais l’écart sur le peloton (réglé par l’Anglais Pidcock) ramené finalement aux alentours de la minute et demie n’a pas causé de souci à Simon Guglielmi et ses équipiers tricolores.

L’enjeu essentiel fut donc vite rapporté au gain de l’étape, et à ce jeu, c’est l’Irlandais Ben Healy qui se montrait le plus inspiré – et sans doute aussi le plus fort – en faussant compagnie à ses deux derniers compagnons, le Danois Morten Hulgaard et l’Américain Matteo Jorgenson, à quatre kilomètres du but.

Membre du team Wiggins, l’Irlandais Ben Healy participe à ce Tour de l’Avenir sous pavillon du Centre mondial du Cyclisme, étant donné que l’Irlande n’a pas aligné d’équipe sur cette édition. S’il n’est pas pensionnaire du Centre mondial du Cyclisme (CMC) au long de l’année, Ben Healy a néanmoins mis à l’honneur ce centre de formation crée par l’Union Cycliste Internationale à destination des coureurs des pays émergents qui ne disposent pas des structures adéquates pour accompagner leurs meilleurs jeunes dans une filière d’excellence. De nombreux professionnels ont ainsi effectué leur apprentissage au sein du CMC, et Christopher Froome en est un exemple parmi d’autres.

La 6e étape, ce mardi entre Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) et Privas (Ardèche) s’annonce comme une journée de transition avant le repos mercredi et la séquence de haute-montagne avec les quatre dernières étapes en Savoie.

-- FIN --
La carte

Mairie d’Espalion principale cité-carrefour du Nord Aveyron, est le passage incontournable de nombreux touristes et aveyronnais souhaitant rejoindre la vallée du Lot ou accéder au plateau de l’Aubrac. Situé au centre du triangle Toulouse, Clermont-Ferrand, Montpellier, la ville d’Espalion bénéficie d’une situation privilégiée dans le Nord-Aveyron.
Traversée d’Est en Ouest par le Lot qui prend sa source dans une zone de tourbières, sur le versant sud de la montagne du Goulet en Lozère et se jette dans la Garonne, elle s’étend dans la vallée et les vallons alentours, escaladant d’un côté les pentes des Monts d’Aubrac et débordant de l’autre sur le plateau des Causses.
De par sa situation géographique et ses nombreuses activités commerciales, artisanales et administratives, Espalion se veut d’être le « poumon économique » du Haut Rouergue. Espalion, cité symbole de la douceur de vivre, est aussi appelé « premier sourire du midi ».

Saint-Julien-Chapteuil, le bourg apparaît comme une petite ville avec une rue centrale bordée de commerces, une avenue portant le nom de son poète Jules Romains, des places entièrement restaurées, la zone d’activités, les espaces sportifs, les lotissements de maisons individuelles récents, plusieurs quartiers dont le plus typique est celui du Ruisseau avec son vieux pont de pierres : « L’endroit le plus doux, le plus méditatif, le plus éternel du bourg» écrira Jules Romains, se sont développés en harmonie.
Deux buttes basaltiques donnent un caractère imposant à la cité : l’une porte les ruines du château féodal de Chapteuil, l’autre est couronnée par l’église
romane classée du 12 ème siècle.
Soucieux de son environnement, St-Julien a su se doter d’équipement performant pour le traitement de ses eaux usées et a été nominé « Village Etoilé » pour ses efforts en matière d’éclairage public, accueillant un site d’observation des étoiles ✨ permanent, unique en Haute-Loire. La population s’est installée dans le bourg mais aussi dans les villages nichés au pied du Meygal et des sucs, caractéristiques du Velay, très attachés à leur assemblée, leur four, leur moulin, ce petit patrimoine rural qui les distingue. Ils sont dans la verdure d’un paysage façonné par le volcanisme, la commune s’étendant sur une superficie de 2836 ha. Une population néo rurale qui s’est installée à l’année côtoie les résidents ponctuels attirés par la quiétude et la tranquillité avec près de 300 résidences secondaires, un VVF village, un centre de vacances apportant une vie active principalement pendant les vacances scolaires.

Retour en haut
Menu