Menu

La Course

Parmi les vainqueurs du Tour de l'Avenir, Felice Gimondi (1964), Joop Zoetemelk (1969), Greg Lemond (1982), Miguel Indurain (1986), Laurent Fignon (1988), Egan Bernal (2017) et Tadej Pogačar (2018) ont remporté au total 14 Tour de France

L’Avenir repart de plus belle

Le Tour de l’Avenir renoue le fil de son histoire. Et redevient motif d’espoir… La 57e édition, qui avait dû être annulée en 2020 en raison de la pandémie, se déroulera du 13 au 22 août 2021 sur un parcours qui reprend les grandes lignes de l’itinéraire prévu l’an dernier.

Plus que jamais, le Tour de l’Avenir justifie sa réputation de Tour de France des jeunes, comme en témoigne le palmarès récent, avec les victoires du Colombien Egan BERNAL (2017) ou du Slovène Tadej POGACAR (2018) qui n’ont pas attendu plus de deux ans, l’un comme l’autre, pour triompher ensuite dans le Tour de France !

Comme initialement prévu l’an dernier, l’épreuve s’élancera par un prologue contre la montre individuel à Charleville-Mézières (Ardennes). Cela fera six ans que le Tour de l’Avenir n’avait pas proposé ce type d’exercice en préambule, de sorte que toutes les spécialités du cyclisme sur route seront abordées pour cette épreuve qui sert de tremplin aux champions de demain.

La séquence dite de plaine, à travers l’Aisne et la Seine-et-Marne sera également marquée par un contre la montre par équipes disputé autour de Laon, puis le parcours effectuera une large incursion dans la région du Grand-est.

Comme il est de tradition, c’est bien sûr la montagne qui est le principal marqueur de l’épreuve, du Jura jusqu’en Savoie, point de chute habituel.
Une première journée de moyenne montagne à travers le Jura précèdera une arrivée au sommet du redoutable col du Grand-Colombier, abordé par le versant d’Anglefort (Ain), où Tadej POGACAR avait remporté une étape du Tour de France 2020.
Le lendemain, veille de l’arrivée, une étape « flash » (71,3 kilomètres), sur un format très spectaculaire déjà expérimenté par le Tour de l’Avenir ces dernières années, soumettra le peloton des espoirs au test des Alpes avec le col du Chaussy en tout début d’étape avant d’entamer le mythique col du Glandon. Les coureurs plongeront dans la descente pour rejoindre Saint Jean d’Arves, ville d’arrivée, où la victoire se disputera au terme d’une ultime côte.
Et rien ne sera sans doute définitivement joué avant l’ultime étape et le dénouement à plus de deux mille mètres d’altitude, au sommet du Petit-Saint-Bernard, à la frontière franco italienne après le franchissement de l’Iseran, plus haut col routier d’Europe (2764 m) où Egan BERNAL avait forgé son succès dans le Tour de France 2019.

Organisé par Alpes Vélo, le Tour de l’Avenir, support de la manche finale de la Coupe des Nations UCI des moins de vingt-trois ans, se déroulera comme à l’accoutumée sous la formule des sélections nationales (six coureurs). Le retour de cet événement est essentiel pour la tranche d’âge des espoirs internationaux désireux de faire leurs preuves afin d’accéder aux échelons supérieurs. A cet égard, le Tour de l’Avenir constitue l’épreuve de référence et un révélateur des nouveaux talents.

Affiche de la course
Cliquer pour agrandir
Prologue
13 août
vendredi 13 août
Charleville-Mézières
(16:00)
Charleville-Mézières (18:05 estim.)
CLM individuel
5 km
3,11 mi
Etape 1
14 août
samedi 14 août
Charleville-Mézières
(12:30)
Soissons (16:25 estim.)
Plaine
161 km
100,04 mi
+1 763 m
Etape 2
15 août
dimanche 15 août
Laon
(14:20)
Laon (15:49 estim.)
CLM par équipe
27 km
16,78 mi
+256 m
Etape 3
16 août
lundi 16 août
Château-Thierry
(12:30)
Donnemarie-Dontilly (16:15 estim.)
Plaine
152 km
94,45 mi
+1 479 m
Etape 4
17 août
mardi 17 août
Provins
(11:45)
Bar-le-Duc (16:20 estim.)
Plaine
186 km
115,57 mi
+1 365 m
Etape 5
18 août
mercredi 18 août
Tomblaine
(11:00)
Bar-sur-Aube (15:00 estim.)
Accidenté
151 km
93,83 mi
+1 502 m
Etape 6
19 août
jeudi 19 août
Champagnole
(12:30)
Septmoncel (16:10 estim.)
Moyenne montagne
138 km
85,75 mi
+2 528 m
Etape 7
20 août
vendredi 20 août
Saint-Vulbas
(11:45)
Anglefort - Grand Colombier (14:30 estim.)
Montagne
98 km
60,89 mi
+1 749 m
Etape 8
21 août
samedi 21 août
La Tour-en-Maurienne
(11:15)
Saint Jean d’Arves (13:30 estim.)
Montagne
71 km
44,12 mi
+2 910 m
Etape 9
22 août
dimanche 22 août
La Toussuire
(9:20)
Séez - Col du Petit Saint-Bernard (14:30 estim.)
Montagne
154 km
95,69 mi
+4 166 m

Les enjeux sportifs

Remis à la fin de chaque étape

Maillot jaune

Leader du classement général
Le classement général individuel au temps est établi par l’addition des temps enregistrés par chaque coureur dans les 6 étapes. Le maillot jaune est porté par le coureur leader de l'épreuve.
Parrainé par 

Maillot blanc à pois rouges

Meilleur grimpeur
Revêtu par le coureur qui cumule le plus grand nombre de points acquis au sommets des côtes et cols répertoriés et classés par catégories.
Parrainé par 

Maillot blanc

Meilleur coureur de la catégorie d'âge 19-20 ans
Le classement général individuel au temps est établi par l’addition des temps enregistrés par chaque coureur dans les 6 étapes. Le maillot blanc est porté par le coureur de la catégorie d'âge 19-20 ans le mieux placé au classement général de l'épreuve.
Parrainé par 

Maillot vert

Leader du classement par points
Porté par le leader du classement par points. Les points sont attribués à chaque arrivée d'étape et à l'occasion du sprint intermédiaire, dans certaines étapes en ligne.
Parrainé par 

Victoire d'étape

Le plus rapide du jour
Chaque jour le premier à franchir la ligne d'arrivée reçoit sur le podium protocolaire les éloges de Nicolas Loth, speaker de la course et est honoré par Bernard Hinault, quintuple vainqueur du Tour de France.

Prix de la Combativité

A la fin de chaque étape
Attribué au terme de chaque étape par un jury présidé par le directeur de l'épreuve au coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif. Le coureur lauréat porte un dossard rouge sur l'étape suivante.

Le classement par équipe

Pays contre pays
Le classement par équipe est établi par l'addition des temps des trois meilleurs coureurs de chaque formation, sur chaque étape.
Parrainé par 

Points Coupe des Nations U23

Classement mondiales des équipes U23
A l'arrivée de chaque étape, seul le premier coureur de l'équipe marque des points pour le classement général de la Coupe des Nations UCI U23. A l'arrivée de la dernière étape, la nation en tête de ce classement est récompensée.
Remis à la fin du tour

Prix du Super-Combatif

A la fin de la course
Le coureur Super Combatif du Tour de l'Avenir est désigné par le jury au terme de la dernière étape.
Parrainé par

Historique

Le Tour de l’Avenir a été créé en 1961 par Jacques Marchand, rédacteur en chef du journal L’Équipe.

La course a changé plusieurs fois de nom au cours de son histoire. De 1972 à 1979, elle s’intitule le Trophée Peugeot de l’Avenir en référence à son parrain officiel. Puis de 1986 à 1990, cette épreuve prend le nom du Tour de la Communauté Européenne puisque elle est organisée par le concours de la Communauté Européenne et du Parlement Européen. Et c’est finalement en 1992, qu’elle prend le nom actuel de Tour de l’Avenir.

À sa naissance, celui-ci réunissait des équipes nationales composées de huit coureurs dont la moitié âgée de moins de 25 ans. Progressivement, la course a été ouverte aux professionnels. Depuis 2007, l’épreuve est entièrement dédiée aux jeunes coureurs de 19 à 23 ans.

Le Tour de l’Avenir fait aujourd’hui partie de la Coupe des Nations UCI U23 (catégorie 2.Ncup).

L'édition précédente

VainqueurTobias FOSS (NOR)
SecondGiovanni ALEOTTI (ITA)
TroisièmeIlan VAN WILDER (BEL)
Maillot vertMatteo JORGENSON (USA)
Maillot à pois rougesJon AGIRRE (ESP)
Super-combatifStefan BISSEGGER (CHE)
Classement par équipeBelgique
Retour en haut

Palmarès complet

2019Tobias FOSS (NOR)
2018Tadej POGACAR (SLO)
2017Egan BERNAL (COL)
2016David GAUDU (FRA)
2015Marc SOLER GIMENEZ (ESP)
2014Miguel Angel LOPEZ (COL)
2013Ruben FERNANDEZ ANDUJAR (ESP)
2012Warren BARGUIL (FRA)
2011Esteban CHAVES (COL)
2010Nairo QUINTANA (COL)
2009Romain SICARD (FRA)
2008Jan BAKELANTS (BEL)
2007Bauke MOLLEMA (NED)
2006Moisés DUENAS (ESP)
2005Lars Ytting BAK (DEN)
2004Sylvain CALZATI (FRA)
2003Egoi MARTINEZ (ESP)
2002Evgueni PETROV (RUS)
2001Denis MENCHOV (RUS)
2000Iker FLORES (ESP)
1999Unai OSA (ESP)
1998Christophe RINERO (FRA)
1997Laurent ROUX (FRA)
1996David ETXEBARRIA (ESP)
1995Emmanuel MAGNIEN (FRA)
1994Angel CASERO (ESP)
1993Thomas DAVY (FRA)
1992Hervé GAREL (FRA)
1991aucun
1990Johan BRUYNEEL (BEL)
1989Pascal LINO (FRA)
1988Laurent FIGNON (FRA)
1987Marc MADIOT (FRA)
1986Miguel INDURAIN (ESP)
1985Martin RAMIREZ (COL)
1984Charly MOTTET (FRA)
1983Olaf LUDWIG (ALL)
1982Greg LEMOND (USA)
1981Pascal SIMON (FRA)
1980Alfonso FLOREZ (COL)
1979Sergueï SOUKHOROUTCHENKOV (URS)
1978Sergueï SOUKHOROUTCHENKOV (URS)
1977Eddy SCHEPERS (BEL)
1976Sven-Ake NILSSON (SWE)
1975Aucun
1974Enrique MARTINEZ HEREDI (ESP)
1973Gianbattista BARONCHELLI (ITA)
1972Fedor DEN HERTOG (NED)
1971Régis OVION (FRA)
1970Marcel DUCHEMIN (FRA)
1969Joop ZOETEMELK (FRA)
1968Jean-Pierre BOULARD (FRA)
1967Christian ROBINI (FRA)
1966Mino DENTI (ITA)
1965Mariano DIAZ (ESP)
1964Felice GIMONDI (ITA)
1963André ZIMMERMANN (FRA)
1962Antonio GOMEZ DEL MORAL (ESP)
1961Guido DE ROSSO (ITA)
Fermer