Menu

mercredi 28 septembre 2022
Etape 8
Ugine   La Toussuire - Les Sybelles

Type Montagne
Distance 100 km
Dénivelé +3 100 m
Direct vidéo
Etape 7
Distance

100 km (62 mi)

Dénivelé

+3 100 m (10 171 ft)

Départ

Ugine

 13h00
 Place du Val d'Arly (Google Maps)
Arrivée

La Toussuire - Les Sybelles

 16h30 (estim.)
 Rue du Marché 73300 Fontcouverte-la-Toussuire (Google Maps)
Descriptif
Format dynamique pour cette étape reliant Ugine à La Toussuire. Elle peut être l’étape de tous les dangers avec l’enchainement du col de la Madeleine dans le sens inverse de la veille et la montée vers La Toussuire. Les leaders du classement général se marqueront certainement dans la première ascension jugée trop loin de l’arrivée. Ce marquage pourrait sourire à un coureur audacieux en attaquant de loin. Alors, faudra-t-il lancer les grandes manœuvres dès la première ascension ou attendre la montée vers La Toussuire pour jouer la victoire ?
Vidéo en direct Dès 14h45
  • Eurosport
    En direct sur Eurosport player
    En différé sur Eurosport 1(18h00).
  • GCN+
Vidéo en différé
2 points d'intérêt sportif
  • KM 50.6
    Col de la Madeleine
  • KM 99.8
    La Toussuire
Profils & cartes
Classement de l'étape
Top 5
Coureur Temps
Cian Uijtdebroeks (BEL)
Archie Ryan (IRL)
Johannes Staune-Mittet (NOR)
4 Davide Piganzoli (ITA)
5 Alessandro Fancellu (ITA)
Classement général
Top 5
Coureur Temps
Cian Uijtdebroeks (BEL)
2 Johannes Staune-Mittet (NOR)
3 Michel Hessmann (GER)
4 Davide Piganzoli (ITA)
5 Archie Ryan (IRL)
Maillots distinctifs & Prix
  •  Maillot jaune 
    Cian Uijtdebroeks (BEL)
  • Maillot blanc à pois rouges  
    Cian Uijtdebroeks (BEL)
  • Maillot vert 
    Casper Van Uden (NED)
  • Maillot blanc 
    Cian Uijtdebroeks (BEL)
  • Meilleur Français 
    Lenny Martinez (FRA)
  • Super Combatif 
- Sur l'étape -
  • Combativité 
    Romain Grégoire (FRA)
Classement par équipes
Top 3
Equipe Temps
1 Italie
2 France
3 Allemagne
Images du jour
Résultats complets
Résumé

Et de deux ! Déjà vainqueur à Saint-François-Longchamp pour la première des trois étapes alpestres, Cian Uijtdebroeks a confirmé sa supériorité dans la station de La Toussuire où il a passé la deuxième couche…. Et cette fois, il a endossé pour de bon le maillot jaune dont il avait été logiquement privé la veille en raison d’une pénalité de vingt secondes pour avoir reçu un bidon dans les derniers kilomètres.
Ce léger contre-temps n’avait pas semblé l’affecter outre mesure, peut-être parce que le Belge, malgré son jeune âge (19 ans seulement), avait pris la mesure de ses adversaires et gardait toute confiance en ses possibilités, manifestement très prometteuses. D’autant que l’écart qui le séparait de son objectif final était mince (11 secondes) au regard des difficultés à venir.

Auteur d’un numéro solitaire impressionnant à Saint-François-Longchamp, le grand espoir belge n’a gardé qu’un seul concurrent avec lui pour s’imposer à La Toussuire, l’Irlandais Archie Ryan, un petit gabarit énergique et accrocheur qui a révélé de belles qualités de grimpeur.
Pour le reste, Cian Uijtdebroeks a pu compter longtemps sur le Norvégien Johannes Staune-Mittet, 3e de l’étape et désormais 2e du général à 1’23’’, pour imposer dans l’ascension finale une sélection par l’arrière rédhibitoire. Michel Hessmann, leader depuis la victoire de l’Allemagne dans le contre la montre par équipes, a encore offert une belle résistance, mais elle n’a pas suffi, loin s’en faut (7e de l’étape, il est désormais 3e du général à 2’) ce qui n’altère pas la belle impression laissée sur ce Tour de l’Avenir.

L’équipe de France, de son côté, n’a pu inverser la tendance au lendemain de son échec dans la première étape de montagne. « On a vu qu’à la pédale, on était battus, et que pour le général, c’était fini, alors on essaye de faire le spectacle intelligemment pour aller gagner des étapes » résumait Romain Grégoire, qui a tenté d’aller chercher avec beaucoup de détermination une deuxième victoire, après celle d’Oyonnax, en anticipant entre le bas du col de la Madeleine et la montée vers La Toussuire où il a néanmoins été débordé.
Pour sa part, Lenny Martinez, au lendemain d’un « jour-sans », a fait mieux (6e) que la veille, sans être cependant en capacité de suivre le rythme des meilleurs. Du moins, le grimpeur tricolore reprend place dans le Top 10, mais à bonne distance (8e à 7’1’’) alors que Alex Baudin en est sorti après avoir complètement perdu pied (23’58’’) dans une étape qui aura laissé pas moins de 34 coureurs sur le bord de la route entre les abandons, les non-partants, les hors-délais et les disqualifiés.

Au seuil de la dernière journée, ils ne sont donc plus que 80 coureurs en lice, soit un peu moins de la moitié des 162 partants alignés il y a dix jours à La Roche-sur-Yon. Sans doute le plus dur est-il fait, et le nouveau maillot jaune Cian Uijtdjebroeks a les meilleures chances de rejoindre le palmarès prestigieux du Tour de l’Avenir, même si rien ne saurait être entériné alors que la dernière étape se profile avec le col de l’Iseran à 2770 mètres d’altitude avant de plonger sur la Haute-Tarentaise et la montée finale menant au village de Villaroger pour le dénouement.

-- FIN --
Abandons du jour
42 - HAJEK Alexander - AUTRICHE
43 - MESSNER Martin - AUTRICHE
61 - RIVARD Nicolas - CANADA
74 - ROJAS VEGA Brandon Alejandro - COLOMBIE
83 - VACEK Karel - REPUBLIQUE TCHEQUE
144 - LÜHRS Luis-Joe - ALLEMAGNE
145 - STEINHAUSER Georg - ALLEMAGNE
155 - RAFFERTY Darren - IRLANDE
255 - CAPRON Rémi - AUVERGNE RHONE-ALPES
266 - VERCHER Mattéo - PAYS DE LA LOIRE

Mis hors-course :
151 - WARD Adam - IRLANDE
221 - KUBIŠ Lukáš - SLOVAQUIE
222 - ROVDER Pavol - SLOVAQUIE

Hors-délai / OTL :
206 - MURN Boštjan - SLOVENIE
234 - SHIPLEY Gabriel - ETATS-UNIS
201 - ZIHERL Luka - SLOVENIE
153 - HARVEY Dean - IRLANDE
182 - PEYROT BALVANERA Jorge - MEXIQUE
102 - OBANDO ROSAS Brayan - EQUATEUR
264 - MARAIS Benjamin - PAYS DE LA LOIRE
245 - ROGORA Kiya - CENTRE MONDIAL DU CYCLISME
63 - SCHELLENBERG Thomas - CANADA
216 - KLAHRE Jakob - SUISSE
114 - KUDUS Milkias - ERYTHREE
132 - GIDDINGS Joshua - GRANDE-BRETAGNE
Non partants
133 - BROUGH Jack - GRANDE-BRETAGNE
134 - WATSON Samuel - GRANDE-BRETAGNE
136 - GLOAG Thomas - GRANDE-BRETAGNE
164 - VINOKUROV Nicolas - KAZAKHSTAN
173 - PAQUET Tom - LUXEMBOURG
256 - BAUDIS Anthony - AUVERGNE RHONE-ALPES
261 - BONIFACE Lucas - PAYS DE LA LOIRE
262 - BOHAL Victor - PAYS DE LA LOIRE
263 - DEVANNE Antoine

Entre tradition et modernité

Située au pied des Aravis, ville porte du Parc Naturel du Massif des Bauges, réputée pour ses paysages exceptionnels, Ugine occupe une situation stratégique au coeur des deux Savoie. Toute proche d’Albertville, site olympique, et à moins d’une heure du Mont-Blanc, des lacs d’Annecy, du Bourget ou encore des stations alpines de Tarentaise, Ugine vit harmonieusement entre traditions et modernité.

Capitale mondiale de l’acier inoxydable et numéro un européen pour le titane et le zirconium, Ugine a su préserver son patrimoine et développer son attractivité.

Amateurs de loisirs actifs ou de découvertes douces trouveront ici une nature généreuse, des équipements sportifs et culturels de qualité mis à la disposition de plus de cent associations qui témoignent du dynamisme de la vie locale.

Le terrain d’exploration est immense, les plaisirs intenses.

Située sur un vaste plateau à 1 800m d’altitude, La Toussuire bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel, d’un enneigement optimal et offre une vue panoramique à 360°.

Son orientation, son ouverture, sur les grands espaces et son centre entièrement piétonnier en font un point d’entrée privilégié pour ceux qui veulent avant tout le confort et le côté pratique.

Elle fait partie du 4e plus grand domaine skiable de France, vous offrant ainsi une multitude de pistes, zone ludique, jeux pour petits et grands.

Au départ de la station, il est possible de pratiquer toutes sortes d’activités hivernales et estivales : VTTAE, trail, cyclisme, raquette, randonnée, spa, quad électrique, tyrolienne.

Ce qui est sûr c’est que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer à la Toussuire.

Retour en haut