Menu

Le parcours de la 57ème édition
20 mars 2021

Le Tour de l’Avenir renoue le fil de son histoire. Et redevient motif d’espoir… La 57e édition, qui avait dû être annulée en 2020 en raison de la pandémie, se déroulera du 13 au 22 août 2021 sur un parcours qui reprend les grandes lignes de l’itinéraire prévu l’an dernier.

Plus que jamais, le Tour de l’Avenir justifie sa réputation de Tour de France des jeunes, comme en témoigne le palmarès récent, avec les victoires du Colombien Egan BERNAL (2017) ou du Slovène Tadej POGACAR (2018) qui n’ont pas attendu plus de deux ans, l’un comme l’autre, pour triompher ensuite dans le Tour de France !

Comme initialement prévu l’an dernier, l’épreuve s’élancera par un prologue contre la montre individuel à Charleville-Mézières (Ardennes). Cela fera six ans que le Tour de l’Avenir n’avait pas proposé ce type d’exercice en préambule, de sorte que toutes les spécialités du cyclisme sur route seront abordées pour cette épreuve qui sert de tremplin aux champions de demain.

La séquence dite de plaine, à travers l’Aisne et la Seine-et-Marne sera également marquée par un contre la montre par équipes disputé autour de Laon, puis le parcours effectuera une large incursion dans la région du Grand-est.

Comme il est de tradition, c’est bien sûr la montagne qui est le principal marqueur de l’épreuve, du Jura jusqu’en Savoie, point de chute habituel. Une première journée de moyenne montagne à travers le Jura précèdera une arrivée au sommet du redoutable col du Grand-Colombier, abordé le versant d’Anglefort (Ain), où Tadej POGACAR avait remporté une étape du Tour de France 2020.

Le lendemain, veille de l’arrivée, une étape « flash » (71 kilomètres), sur un format très spectaculaire déjà expérimenté par le Tour de l’Avenir ces dernières années, soumettra le peloton des espoirs au test des Alpes avec col du Chaussy, avant d’entamer le mythique col du Glandon. Les coureurs plongeront dans la descente pour rejoindre Saint Jean d’Arves, ville d’arrivée, où la victoire se disputera au terme d’une ultime côte.

Et rien ne sera sans doute définitivement joué avant l’ultime étape et le dénouement à plus de deux mille mètres d’altitude, au sommet du Petit-Saint-Bernard, à la frontière franco italienne après le franchissement de l’Iseran, plus haut col routier d’Europe (2764 m) où Egan BERNAL avait forgé son succès dans le Tour de France 2019.

Organisé par Alpes Vélo, le Tour de l’Avenir, support de la manche finale de la Coupe des Nations UCI des moins de vingt-trois ans, se déroulera comme à l’accoutumée sous la formule des sélections nationales (six coureurs). Le retour de cet événement est essentiel pour la tranche d’âge des espoirs internationaux désireux de faire leurs preuves afin d’accéder aux échelons supérieurs. A cet égard, le Tour de l’Avenir constitue l’épreuve de référence et un révélateur des nouveaux talents.

Retour en haut