Menu

Le festival continue…
18 août 2021

En passant par la Lorraine, et devant la monumentale croix dédiée au Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises au seuil du final, la séquence de plaine s’est achevée sur le Tour de l’Avenir. Elle s’est conclue au grand avantage des jeunes néerlandais qui poursuivent leur festival puisque le Maillot vert, Marijn Van den Berg, s’est imposé devant … le Maillot jaune, son compatriote Mick Van Dijke, autant dire qu’ils consolident l’un comme l’autre leurs positions.
Un sprint massif a ponctué cette dernière étape de « plat » à Bar-sur-Aube, et il s’agit de la deuxième victoire personnelle de Marijn Van den Berg, déjà le plus fort lundi dans l’arrivée en côte à Donnemarie-Dontilly, en supplément du triomphe collectif des Néerlandais dans le contre la montre par équipes.

Marijn Van Den Berg (NED) s’impose au sprint à Bar-sur-Aube.

Le bilan de la première partie de l’épreuve est donc clair, et les coureurs nordiques ont largement dominé avec cinq victoires sur six, deux pour le Norvégien Waerenskjold qui avait réussi le coup double d’entrée (prologue et 1e étape à Soissons) avant d’être éliminé sur chute, et donc trois pour les Néerlandais qui occupent en outre les trois premières places du général avec Casper Van Uden qui porte accessoirement le maillot blanc réservé au moins de vingt ans…

Malheureusement, il n’y a pas que le festival des jeunes coureurs des Pays-bas qui se poursuit car le peloton du Tour de l’Avenir fait aussi l’apprentissage de tous les avatars du métier. La cascade des chutes, nombreuses depuis le départ dont l’une a contraint notamment le favori espagnol Juan Ayuso à l’abandon, s’est enfin interrompue malgré le temps maussade et le crachin qui accompagne la course, mais il n’empêche que l’on a enregistré treize nouveaux abandons (dont 5 non partants et deux coureurs qui se sont retirés entre le départ fictif et le départ réel !).

La course change maintenant de braquet et aborde les difficultés montagneuses qui vont aller crescendo jusqu’à dimanche, à commencer par une courte (137,5 km) mais redoutable sixième étape ce jeudi entre Champagnole et Septmoncel avec deux tours d’une boucle finale qui propose deux ascensions de la longue côte de la Combe du Lac.

Retour en haut