Étape 7
Grésy-sur-Isere La Giettaz
22 août 2019

Type Semi-montagne
Distance 104 km
Dénivelé +2 653 m
Départ

Grésy-sur-Isere (Savoie)

 13:00 CET
 D201 (Google Maps)
Arrivée

La Giettaz (Savoie)

 15:51 CET (estim.)
 Le Plan (Google Maps)
Descriptif
Une 7ème étape disputée sur les routes de la Communauté d’agglomération Arlysère, entre plaine et montagne. Les premiers kilomètres, sans difficulté, profiteront aux échappées mais, à partir de la mi-course, les ascension s’enchaînent et pourraient dessiner une première hiérarchie parmi les grimpeurs.
Points d'intérêt sportif
  • KM 24
    KM 24 - Sainte-Hélène-sur-Isère
  • KM 39.3
    Sprint - Tournon
  • KM 52.5
    GPM 3 - Col du Verger
  • KM 62.9
    GPM 3 - Col de Montessuit
  • KM 71.6
    GPM 3 - Col de la Forclaz
  • KM 85.7
    GPM 2 - Côte de Crest Voland Cohennoz
  • KM 100.3
    GPM 3 - Côte de la Giettaz
Visuels
Fichier GPX
Liste des partants
n/d
Horaires de passage
Résultats complets
Classement de l'étape
Coureur Temps
Harold TEJADA CANACUE (COL) 02h52'32"
Mauri VANSEVENANT (BEL) 02h52'32"
Clément CHAMPOUSSIN (FRA) 02h52'50"
4 Sylvain MONIQUET (FRA) 02h53'07"
5 Samuele BATTISTELLA (ITA) 02h54'37"
Classement général
Coureur Temps
Mauri VANSEVENANT (BEL) 21h32'26"
2 Giovanni ALEOTTI (ITA) 21h33'11"
3 Tobias FOSS (NOR) 21h33'16"
4 Samuele BATTISTELLA (ITA) 21h33'41"
5 Mattéo JORGENSON (USA) 21h33'45"
Maillots distinctifs & Prix
 Vert Mathias Norsgaard JØRGENSEN (DEN)
 Blanc à pois Harold TEJADA CANACUE (COL)
 Combativité Harold TEJADA CANACUE (COL)
 KM 24 Petr KELEMEN (CMC)
Classement par équipes
Equipe Temps
1 BELGIQUE 63h22'57"
2 ITALIE 63h34'45"
3 COLOMBIE 63h45'55"
4 ESPAGNE 63h48'21"
5 ALLEMAGNE 63h52'23"
Abandons du jour
Jonas RUTSCH (GER), Thomas ACOSTA (ARA), Imad SEKKAK (CMC), Michael HERNANDEZ (USA).
Image du jour
Résumé

Et encore un changement de leader sur le Tour de l’Avenir ! Le cinquième en sept jours d’une course décidément très remuante et à connotation très internationale. Après un Danois (Jörgensen), un Norvégien (Foss), un Français (Guglielmi), un Italien (Aleotti), c’est au tour d’un Belge, Mauri Vansevenant, profil de grimpeur, de prendre la main et de s’emparer du Maillot jaune.

La première des quatre journées savoyardes qui ponctuent l’épreuve a très vite inspiré les grimpeurs, et redonné vie aux Colombiens qui ont souffert jusque là mais se sont imposés dans la 7e étape « toboggan » qui s’est achevée ce jeudi à La Giettaz. Harold Alfonso Tejada, vainqueur sur le fil aux dépens du Belge Vansevenant, poursuit ainsi la tradition colombienne sur le Tour de l’Avenir et apparaît comme un nouveau talent, qui a déjà signé au niveau World Tour en faveur de l’équipe Astana.

Plusieurs grimpeurs ont profité de l’attaque lancée dès la première des cinq difficultés concentrées sur cette étape d’une centaine de kilomètres pour effectuer un rapproché intéressant. Le Belge Mauri Vansevenant, nouveau leader, était déjà en position avancée (10e à 1’20’’ de l’Italien Aleotti dépossédé) suite à sa présence dans l’échappée de mardi dernier, sur l’étape détrempée de Privas. Cette confirmation sur son terrain de prédilection vaut à Vansevenant de prendre une certaine option sur le classement général, d’autant que ses dispositions en montagne sont déjà avérées par sa victoire au Tour du Val d’Aoste, un test probant. Son adversaire privilégié pourrait être le Français Clément Champoussin, qui avait pour sa part manqué l’échappée sur la route de Privas, mais pas celle-ci, même si les efforts consentis en début de course pour attraper le bon wagon, puis pour tenter de s’isoler, lui ont peut-être couté sur la fin (3e de l’étape). Quant au vainqueur du jour, le Colombien Tejada, il était de tous les Colombiens celui qui avait le mieux limité les dégâts avant la montagne et se remet dans la course.

De toute façon, le meilleur grimpeur du lot devrait émerger ce vendredi dans l’étape « flash » (23 km) disputée ce vendredi sous forme de course de côte entre Brides-Les-Bains et le col de la Loze, au-dessus de Méribel, arrivée inédite au sommet d’une route récemment tracée spécifiquement à l’intention des cyclistes et appelée peut-être à devenir un « spot » pour les grandes épreuves de passage dans les Alpes.

-- FIN --
La carte

Grésy-sur-Isère, au pied du massif des Bauges et de la Pointe des Arces, s’étend sur 9 Km², à 352m d’altitude, à quelque kilomètre du confluant de L’Isère et de l’Arc, et compte 1248 habitants.
Le village de Grésy-sur-Isère date de l’époque romaine, comme en témoigne son ancienne église bâtie sur l’emplacement d’un temple préservée des ravage du temps par une audacieuse structure protectrice moderne en acier qui elle accueille régulièrement par le biais de l’association Grésy action culturel des manifestations, expositions et concerts. En bas du village, le lac, situé dans un cadre magnifique, a été aménagé en espace de loisirs.Les amoureux de la baignade ou de la pêche disposent de postes de pêche aménagés et d’une partie dédiée exclusivement à la baignade, avec une plage en herbe, une aire de repos, un terrain de volley, des activités pour enfants, une aire de jeux, et une restauration sur place. Le lac est classé pavillon bleu, un éco label de qualité décerné pour sa plage dont l’aménagement, la gestion et sa politique du développement durable respectent les critères environnementaux. Les passionnés de vélo et de randonnées peuvent découvrir la route des vignes, qui part de la plaine aux premiers contreforts des Bauges, ainsi que de nombreux circuits de promenade pédestre. L’un de ses circuits longe la rivière «La Bialle» qui relie les lacs de Grésy-sur-Isère et de Saint Pierre d’Albigny (en passant par Fréterive), dans les cultures et les bois. Ce circuit passe sous le château de Miolans, et offre une multitude de panoramas avec de magnifiques vues périphériques. Un autre circuit longe la Combe de Savoie sur le flanc des Bauges en empruntant les anciens chemins muletiers d’avant l’endiguement de l’Isère.
Les amoureux d’histoire peuvent découvrir le Village musée qui propose une vingtaine de constructions ouvertes au public, abritant plusieurs milliers de pièces, habitat, objets, outils et vieux métiers retraçant l’histoire des siècles de vie quotidienne des habitants de la Combe de Savoie.

Sous le Col des Aravis, face au Beaufortain, se niche le village traditionnel de La Giettaz en Aravis. Ce village offre des paysages montagnards magnifiques, et des vues panoramiques à 360° sur la chaîne du Mont Blanc, le Beaufortain et les Aravis.
En toute saison, de multiples activités de pleine nature (des randonnées pédestres, des circuits VTT, du ski, du parapente…….) et de nombreuses animations sont proposées aux vacanciers, quelque soit leur âge.
Egalement station de sports d’hiver, elle est un des accès au domaine des Portes du Mont-Blanc.
La Giettaz offre le charme d’une nature intacte tout au long de l’année.

Retour en haut
Menu