Étape 6
Saint-Julien-Chapteuil Privas
20 août 2019

Type Accidenté
Distance 124 km
Dénivelé +1 854 m
Départ

Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire)

 11:45 CEST
 La Croix Blanche (Google Maps)
Arrivée

Privas (Ardèche)

 14:35 CEST (estim.)
 Avenue Paul Riou (Google Maps)
Descriptif
Après une étape difficile et avant une journée de repos méritée, les coureurs devront relier Ville de Privas (Ardèche). Un début d'étape « en prise » pour quitter la Haute-Loire. Les coureurs évolueront alors une cinquantaine de kilomètres dans le Parc naturel régional des Monts d'Ardèche, à plus de 1 100 m, avant de plonger pour un final rapide vers Privas. La Côte de Saint Vincent de Durfort viendra néanmoins pimenter le final. La dernière occasion pour les sprinters ?
Points d'intérêt sportif
  • KM 14.6
    GPM 3 - Côte de Saint-Front
  • KM 24
    KM 24 - Les Estables
  • KM 41
    Sprint - Gerbier-de-Jonc
  • KM 111
    GPM 4 - Côte de Saint Victor de Durfort
Visuels
Fichier GPX
Liste des partants
n/d
Horaires de passage
Résultats complets
Classement de l'étape
Coureur Temps
Stefan BISSEGGER (SUI) 02h55'47"
Kaden GROVES (AUS) 02h55'47"
Matteo JORGENSON (USA) 02h55'48"
4 Tobias BAYER (AUT) 02h55'48"
5 Jonas RUTSCH (GER) 02h55'50"
Classement général
Coureur Temps
Giovanni ALEOTTI (ITA) 18h38'34"
2 Tobias FOSS (NOR) 18h38'39"
3 Damian LÜSCHER (SUI) 18h38'52"
4 Stefan BISSEGGER (SUI) 18h39'00"
5 Samuele BATTISTELLA (ITA) 18h39'04"
Maillots distinctifs & Prix
 Vert Thomas PIDCOCK (GBR)
 Blanc à pois Giovanni ALEOTTI (ITA)
 Combativité Morten HULGAARD (DEN)
 KM 24 Andreas NIELSEN (DEN)
Classement par équipes
Equipe Temps
1 ITALIE 54h39'23"
2 ALLEMAGNE 54h40'50"
3 BELGIQUE 54h42'41"
4 COLOMBIE 54h52'38"
5 SUISSE 54h55'53"
Abandons du jour
Filippo CONCA (ITA), Thymen ARENSMAN (NED), Robel TEWELDE (ERY), Xavier CAÑELLAS SANCHEZ (ESP), Cristian Alexander TORO CAICEDO (ECU), Cédric PRIES (LUX), Colin HEIDERSCHEID (LUX), Maxime JARNET (ARA), Fabien RONDEAU (ARA), Einer Augusto RUBIO REYES (COL), Adrian Camilo BUSTAMANTE RUDA (COL), Louis LAPIERRE (NAQ), Dorian FOULON (NAQ).
Image du jour
Stefan BISSEGGER (SUI) s'impose en costaud à l'arrivée à Privas. Photo © Tour de l'Avenir / E. Haumesser
Résumé

Sous la pluie incessante, le Maillot Jaune du Tour de l’Avenir a de nouveau changé d’épaules, pour la quatrième fois en six jours de course ! Après le Danois Jörgensen, puis le Norvégien Foss et le Français Guglietti, voici l’Italien Giovanni Aleotti promu nouveau leader de l’épreuve.

L’Italien, membre de l’échappée du jour, pointait ce mardi matin à … une seconde seulement du Français Simon Guglietti au classement général. Le Savoyard rêvait d’amener le Maillot jaune dans son département d’origine, visité à partir de jeudi jusqu’à dimanche. Mais ce bonheur s’est dérobé à lui, car l’équipe de France est passée au travers de l’échappée de vingt-et-un coureurs qui se sont dégagés dès le début de course mené tambour battant sur le parcours tourmenté de la 6e étape, de Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) jusqu’à Privas (Ardèche), sous des conditions météo exécrables qui ont achevé de découper le peloton en pièces détachées.

Déjà vainqueur d’une étape du Tour de l’Ain avec les professionnels au mois de Mai, le Suisse Stefan Bissegger a confirmé ses grosses qualités de puncheur en remportant l’étape au terme d’un final « toboggan » avec la longue montée du Moulin à vent et sa descente sinueuse avant la rampe d’arrivée au cœur de la préfecture de l’Ardèche. Une somme de difficultés qui a fini par condamner à deux kilomètres du but le Danois Morten Hulgaard, déjà à l’attaque la veille (2e à Saint-Julien-Chapteuil) et qui se révèle donc un redoutable baroudeur.

S’il a terminé seulement 15è de l’étape, l’Italien Giovanni Aleotti, endossait donc le Maillot jaune au terme de cette échappée dont aurait pu tirer un meilleur bénéfice encore son compatriote Andrea Bagioli, réputé grimpeur et par conséquent candidat au podium final, mais qui n’a pu conserver tout son avantage après avoir un peu perdu pied dans le final.
Néanmoins, les Italiens ont globalement fait la bonne opération d’une journée défavorable aux Français (Clément Champoussin a toutefois limité les dégâts en parvenant sur la ligne dans l’avant-garde du peloton, à 2’35’’) et fait reculer les Colombiens, également sans aucun représentant dans le groupe de tête.

La journée de repos ce mercredi annonce la séquence de haute-montagne avec un séjour de quatre étapes en Savoie qui établira donc la hiérarchie jusque-là fluctuante et assez imprévisible.

-- FIN --
La carte

Saint-Julien-Chapteuil, le bourg apparaît comme une petite ville avec une rue centrale bordée de commerces, une avenue portant le nom de son poète Jules Romains, des places entièrement restaurées, la zone d’activités, les espaces sportifs, les lotissements de maisons individuelles récents, plusieurs quartiers dont le plus typique est celui du Ruisseau avec son vieux pont de pierres : « L’endroit le plus doux, le plus méditatif, le plus éternel du bourg» écrira Jules Romains, se sont développés en harmonie. Deux buttes basaltiques donnent un caractère imposant à la cité : l’une porte les ruines du château féodal de Chapteuil, l’autre est couronnée par l’église romane classée du 12 ème siècle.
Soucieux de son environnement, St-Julien a su se doter d’équipement performant pour le traitement de ses eaux usées et a été nominé « Village Etoilé » pour ses efforts en matière d’éclairage public, accueillant un site d’observation des étoiles ✨ permanent, unique en Haute-Loire. La population s’est installée dans le bourg mais aussi dans les villages nichés au pied du Meygal et des sucs, caractéristiques du Velay, très attachés à leur assemblée, leur four, leur moulin, ce petit patrimoine rural qui les distingue. Ils sont dans la verdure d’un paysage façonné par le volcanisme, la commune s’étendant sur une superficie de 2836 ha. Une population néo rurale qui s’est installée à l’année côtoie les résidents ponctuels attirés par la quiétude et la tranquillité avec près de 300 résidences secondaires, un VVF village, un centre de vacances apportant une vie active principalement pendant les vacances scolaires.

Privas, capitale de l’Ardèche, offre le charme d’une préfecture dans un écrin de nature. Site remarquable du goût, Privas vous invite à découvrir savoir-faire et produits locaux, patrimoine ethistoire locale, sports et activités de pleine nature.
La Ville de Privas est labellisée Site remarquable du goût. De grandes manifestations gastronomiques valorisent ces produits auprès du grand public : les Castagnades, O goûts d’Ardèche… L’histoire de cette ville, qui devint la capitale des protestants du Vivarais pendant les guerres de religion, se révèle à travers plusieurs de ses sites et monuments : la Tour Diane de Poitiers, le Pont Louis XIII, le site du Montoulon, la Chapelle des Récollets… Du XIIe au XXe siècle, l’histoire de Privas mérite le détour.
Sa situation privilégiée au cœur de l’Ardèche permet également d’accéder facilement aux activités de pleine nature : pêche, baignade en rivière, VTT, randonnées… Chaque année de nombreux rendez-vous comme le Carnaval en mars, les journées du patrimoine en septembre, la foire commerciale et les animations de Noël en décembre sont également proposées à Privas. Sans oublier l’été, des marchés nocturnes le mardi, des concerts dont le MTI Music Tour, feu d’artifice..

Retour en haut
Menu