Menu

Il sprinte aussi
14 août 2021

La puissance développée pour remporter le prologue contre la montre à Charleville-Mézières, Sören Waerenskjold l’a exprimée cette fois dans la dernière ligne droite pour l’emporter au sprint à Soissons.
Ses hurlements de joie sitôt la ligne franchie semblaient indiquer que cette victoire-là était plus inattendue que celle de la veille, mais la force est manifestement avec lui. Impressionnant !

C’est un peloton d’une centaine de coureurs qui s’est présenté pour disputer la victoire dans cette première étape en ligne, ce qui revient à dire que c’est à peu près un tiers de l’effectif qui avait lâché prise, éparpillé au cours du final bosselé tracé autour de Soissons, un terrain qui a considérablement éclairci les rangs sans priver les sprinteurs d’une première opportunité.
Avec ce deuxième succès en deux jours, autant dire que Sören Waerenskjold est un Maillot jaune de plus en plus étincelant, et l’épreuve contre la montre par équipes disputée ce dimanche autour de Laon (Aisne) n’apparait pas franchement une mauvaise perspective pour l’ensemble des Norvégiens.

Du côté des Français, le Breton Axel Laurance s’est signalé par une belle 3e place au sprint, alors que le régional de l’étape au départ de Charleville, Louis Coqueret, membre de la sélection commune aux Hauts-de-France et au Grand Est, est parvenu à s’emparer du maillot de meilleur grimpeur pour lequel il escompte se battre jusqu’aux Alpes. Mais il reste d’ici là une semaine de route.

Retour en haut