Etape 8 – Le Norvégien Foss retrouve le Maillot jaune !
23 août 2019

MERIBEL (Savoie) – L’étape « flash » de 23 kilomètres sous forme de course de côte sur l’inédit col de la Loze, au-dessus de Méribel, a forcément été révélatrice des nouveaux talents de grimpeurs purs.
A cet égard, la victoire de l’Australien Alexander Evans, 22 ans, gabarit longiligne de 1,83 mètre, s’avère prometteuse.

L’australien Alexander EVANS franchit la ligne au sommet du col de la Loze, après avoir lâché les derniers prétendants à la victoire dans le dernier kilomètre. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

La surprise aura été de constater l’incapacité du leader belge Mauri Vansevenant à limiter les dégâts, au point de concéder 4’7’’ au vainqueur sur cette arrivée au sommet d’une route tout récemment tracée à l’intention exclusive des cyclistes. Le Belge cède donc son Maillot jaune et c’est le Norvégien Tobias Foss, 5e de l’étape, qui le récupère puisqu’il avait déjà occupé la tête du classement général à Mauriac, au soir du troisième jour de cette course décidément indécise.

Tobias FOSS (NOR) retrouve le maillot jaune après la difficile montée du col de la Loze. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

La hiérarchie jusque-là très fluctuante commence cependant à préciser ses contours, et derrière le Norvégien, c’est l’Américain Matteo Jörgenson, presque de tous les bons coups, qui devient son challenger direct, alors que l’Italien Giovanni Aleotti, ancien Maillot jaune et le Français Clément Champoussin restent dans la course pour le podium, voire mieux encore, puisque ces quatre coureurs se tiennent en moins d’une minute.

Clément Champoussin, le grimpeur de l’équipe de France, est franchement passé à l’attaque sur le col de la Loze, mais il n’a pu finalement empêcher le retour d’Alexander Evans avant de flancher quelque peu dans le dernier kilomètre (3e).

Clément CHAMPOUSSIN (FRA) a tenté sa chance de la montée du col de la Loze, mais l’australien EVANS (au second plan) était bien le plus fort. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

En revanche, les Colombiens sont restés en retrait, y compris Harold Tejada, vainqueur la veille, et aucun de ses compatriotes ne figure à ce stade dans le « top 10 » du classement général.

L’avant-dernière « round » propose ce samedi une nouvelle étape fortement accidentée avec trois côtes répertoriées en deuxième catégorie entre Villaroger et l’arrivée en altitude (2.093 mètres) à Tignes où le dernier Tour de France n’avait pu parvenir le mois dernier en raison d’un violent orage de grêle et d’une importante coulée de boue.

Retour en haut
Menu