Etape 7 – Grimpeur colombien, leader belge
22 août 2019

La Giettaz (SAVOIE) – Et encore un changement de leader sur le Tour de l’Avenir ! Le cinquième en sept jours d’une course décidément très remuante et à connotation très internationale. Après un Danois (Jörgensen), un Norvégien (Foss), un Français (Guglielmi), un Italien (Aleotti), c’est au tour d’un Belge, Mauri Vansevenant, profil de grimpeur, de prendre la main et de s’emparer du Maillot jaune.

La première des quatre journées savoyardes qui ponctuent l’épreuve a très vite inspiré les grimpeurs, et redonné vie aux Colombiens qui ont souffert jusque là mais se sont imposés dans la 7e étape « toboggan » qui s’est achevée ce jeudi à La Giettaz. Harold Alfonso Tejada, vainqueur sur le fil aux dépens du Belge Vansevenant, poursuit ainsi la tradition colombienne sur le Tour de l’Avenir et apparaît comme un nouveau talent, qui a déjà signé au niveau World Tour en faveur de l’équipe Astana.

Harold TEJADA CANACUE (COL) s’impose devant le belge Mauri VANSEVENANT. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

Plusieurs grimpeurs ont profité de l’attaque lancée dès la première des cinq difficultés concentrées sur cette étape d’une centaine de kilomètres pour effectuer un rapproché intéressant. Le Belge Mauri Vansevenant, nouveau leader, était déjà en position avancée (10e à 1’20’’ de l’Italien Aleotti dépossédé) suite à sa présence dans l’échappée de mardi dernier, sur l’étape détrempée de Privas. Cette confirmation sur son terrain de prédilection vaut à Vansevenant de prendre une certaine option sur le classement général, d’autant que ses dispositions en montagne sont déjà avérées par sa victoire au Tour du Val d’Aoste, un test probant. Son adversaire privilégié pourrait être le Français Clément Champoussin, qui avait pour sa part manqué l’échappée sur la route de Privas, mais pas celle-ci, même si les efforts consentis en début de course pour attraper le bon wagon, puis pour tenter de s’isoler, lui ont peut-être couté sur la fin (3e de l’étape). Quant au vainqueur du jour, le Colombien Tejada, il était de tous les Colombiens celui qui avait le mieux limité les dégâts avant la montagne et se remet dans la course.

De toute façon, le meilleur grimpeur du lot devrait émerger ce vendredi dans l’étape « flash » (23 km) disputée ce vendredi sous forme de course de côte entre Brides-Les-Bains et le col de la Loze, au-dessus de Méribel, arrivée inédite au sommet d’une route récemment tracée spécifiquement à l’intention des cyclistes et appelée peut-être à devenir un « spot » pour les grandes épreuves de passage dans les Alpes.

Retour en haut
Menu