Etape 6 – La valse du Maillot
20 août 2019

PRIVAS (Ardèche).- Sous la pluie incessante, le Maillot Jaune du Tour de l’Avenir a de nouveau changé d’épaules, pour la quatrième fois en six jours de course ! Après le Danois Jörgensen, puis le Norvégien Foss et le Français Guglietti, voici l’Italien Giovanni Aleotti promu nouveau leader de l’épreuve.

L’Italien, membre de l’échappée du jour, pointait ce mardi matin à… une seconde seulement du Français Simon Guglietti au classement général. Le Savoyard rêvait d’amener le Maillot jaune dans son département d’origine, visité à partir de jeudi jusqu’à dimanche. Mais ce bonheur s’est dérobé à lui, car l’équipe de France est passée au travers de l’échappée de vingt-et-un coureurs qui se sont dégagés dès le début de course mené tambour battant sur le parcours tourmenté de la 6e étape, de Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) jusqu’à Privas (Ardèche), sous des conditions météo exécrables qui ont achevé de découper le peloton en pièces détachées.

Le Danois Morten HULGAARD à l’attaque dans la dernière difficulté du jour. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

Déjà vainqueur d’une étape du Tour de l’Ain avec les professionnels au mois de Mai, le Suisse Stefan Bissegger a confirmé ses grosses qualités de puncheur en remportant l’étape au terme d’un final « toboggan » avec la longue montée du Moulin à vent et sa descente sinueuse avant la rampe d’arrivée au cœur de la préfecture de l’Ardèche. Une somme de difficultés qui a fini par condamner à deux kilomètres du but le Danois Morten Hulgaard, déjà à l’attaque la veille (2e à Saint-Julien-Chapteuil) et qui se révèle donc un redoutable baroudeur.

Stefan BISSEGGER (SUI) s’impose en costaud à l’arrivée à Privas. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

S’il a terminé seulement 15e de l’étape, l’Italien Giovanni Aleotti, endossait donc le Maillot jaune au terme de cette échappée dont aurait pu tirer un meilleur bénéfice encore son compatriote Andrea Bagioli, réputé grimpeur et par conséquent candidat au podium final, mais qui n’a pu conserver tout son avantage après avoir un peu perdu pied dans le final.
Néanmoins, les Italiens ont globalement fait la bonne opération d’une journée défavorable aux Français (Clément Champoussin a toutefois limité les dégâts en parvenant sur la ligne dans l’avant-garde du peloton, à 2’35’’) et fait reculer les Colombiens, également sans aucun représentant dans le groupe de tête.

Giovanni ALEOTTI (ITA) en jaune sur le podium à Privas. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

La journée de repos ce mercredi annonce la séquence de haute-montagne avec un séjour de quatre étapes en Savoie qui établira donc la hiérarchie jusque-là fluctuante et assez imprévisible.

Retour en haut
Menu