Etape 5 – Le Centre mondial du cyclisme à l’honneur
19 août 2019

Saint-Julien-Chapteuil (HAUTE-LOIRE) – C’était une rude journée, fraîche et humide, et par moment noyée dans la brume à l’altitude de croisière souvent située autour des 1.200 mètres sur le plateau de l’Aubrac et les hauteurs sauvages de la Margeride, en plein Massif central. Pour autant, cette difficile 5e étape, Espalion (Aveyron) – Saint-Julien–Chapteuil (Haute-Loire) qui ne présentait pas en soi de difficulté majeure mais assez « casse-pattes » pour offrir quelque 3100 mètres de dénivelé positif, n’a pas bouleversé le classement général.

L’échappée du jour, forte de trois coureurs pour finir, était gardée sous contrôle de l’équipe de France, et Simon Guglielmi a ainsi conservé son Maillot jaune conquis la veille, puisque la course est très ouverte et que trois échappées sur quatre ont été menées à bien depuis le départ de Marmande jeudi dernier.
Cette fois, c’est l’Américain Mattéo Jorgenson, qui accusait seulement 2’47″ de retard au classement général, qui flirta virtuellement avec le Maillot jaune au sein de l’échappée, mais l’écart sur le peloton (réglé par l’Anglais Pidcock) ramené finalement aux alentours de la minute et demie n’a pas causé de souci à Simon Guglielmi et ses équipiers tricolores.

L’échappée du jour, où l’on retrouve le vainqueur Ben HEALY (CMC, g.) et le danois Morten HULGAARD (d.) Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

L’enjeu essentiel fut donc vite rapporté au gain de l’étape, et à ce jeu, c’est l’Irlandais Ben Healy qui se montrait le plus inspiré – et sans doute aussi le plus fort – en faussant compagnie à ses deux derniers compagnons, le Danois Morten Hulgaard et l’Américain Matteo Jorgenson, à quatre kilomètres du but.

Ben HEALY (CMC) s’impose avec 2 secondes d’avance sur ses compagnons d’échappée. Photo © Tour de l’Avenir / E. Haumesser

Membre du team Wiggins, l’Irlandais Ben Healy participe à ce Tour de l’Avenir sous pavillon du Centre mondial du Cyclisme, étant donné que l’Irlande n’a pas aligné d’équipe sur cette édition. S’il n’est pas pensionnaire du Centre mondial du Cyclisme (CMC) au long de l’année, Ben Healy a néanmoins mis à l’honneur ce centre de formation crée par l’Union Cycliste Internationale à destination des coureurs des pays émergents qui ne disposent pas des structures adéquates pour accompagner leurs meilleurs jeunes dans une filière d’excellence. De nombreux professionnels ont ainsi effectué leur apprentissage au sein du CMC, et Christopher Froome en est un exemple parmi d’autres.

La 6e étape, ce mardi entre Saint-Julien-Chapteuil (Haute-Loire) et Privas (Ardèche) s’annonce comme une journée de transition avant le repos mercredi et la séquence de haute-montagne avec les quatre dernières étapes en Savoie.

Retour en haut
Menu