Menu

« Chronomen » néerlandais
15 août 2021

Les rouleurs des Pays-Bas avaient réalisé un tir groupé dans le prologue contre la montre de Charleville-Mézières où ils s’étaient classés quatre coureurs parmi les douze premiers. C’est donc en toute logique que cette force de frappe s’est exprimée collectivement autour de Laon à l’occasion de la deuxième étape du Tour de l’Avenir qui n’a pas manqué de mettre le contre la montre par équipes à son menu très varié où les espoirs ont l’opportunité d’éprouver leur valeur dans tous les compartiments du jeu.

L’équipe des Pays-Bas lors du chrono par équipes, autour de Laon

Troisième du prologue, où il avait été seulement devancé par le Norvégien Sören Waerenskjold et le Danois Johan Price Pejtersen, Mick Van Dijke pointait à quatre secondes seulement du maillot jaune, un mince écart qu’il a comblé à la faveur de la victoire de sa sélection nationale pour devenir le nouveau leader de l’épreuve. Cinq Néerlandais apparaissent ainsi aux six premiers rangs du classement général.

Le nouveau leader du Tour de l’Avenir est Mick VAN DIJKE (NED)

Agé de 21 ans, Mick Van Dijke, champion des Pays-bas contre la montre espoirs, confirme ainsi son potentiel. Membre de l’équipe de développement de Jumbo-Wisma, il intègrera dès l’an prochain la même formation au niveau World Tour.

La Norvège du précédent leader Soren Waerenskjlod, vainqueur du prologue et de la première étape au sprint, n’a toutefois pas démérité, en se classant troisième à 23 secondes, juste derrière les Espagnols auteurs d’une performance qui préserve complètement les prérogatives de Juan Ayuso, considéré comme le grand favori, et qui se trouve d’autant mieux conforté dans ce statut.
Le Tour de l’Avenir va croiser aujourd’hui à l’est du bassin parisien, de Château-Thierry (Aisne) à Donnemarie-Dontilly (Seine-et-Marne), au Sud-est de l’Ile de France, avec une arrivée en côte.

Retour en haut